Syrie : le chef de l’ONU regrette l’absence d’accord sur la question des armes chimiques

12 avril 2018

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a regretté que le Conseil de sécurité n'ait jusqu'à présent pas été en mesure de parvenir à un accord sur la question des armes chimiques en Syrie.

« J'ai exprimé mon indignation devant les informations faisant état de l'utilisation continue d'armes chimiques en République arabe syrienne », a rappelé mercredi soir le Secrétaire général qui a dit avoir suivi de près l’évolution de la situation au sein du Conseil de sécurité sur les armes chimiques en Syrie.

Mardi, le Conseil de sécurité s’est réuni pour voter sur trois projets de résolutions relatifs à l’utilisation d’armes chimiques en Syrie : un proposé par les Etats-Unis et deux autres par la Russie. Aucun des trois projets de résolutions n’a pu trouver d’accord au sein du Conseil

Mercredi, M. Guterres a appelé les ambassadeurs des cinq membres permanents du Conseil de sécurité qui disposent chacun d’un droit de veto (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni et Russie) pour réitérer sa « profonde préoccupation face aux risques de l'impasse actuelle et souligné la nécessité d'éviter que la situation ne devienne incontrôlable ».

« N'oublions pas qu'en fin de compte, nos efforts doivent viser à mettre fin aux terribles souffrances du peuple syrien », a rappelé le chef de l’ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : le Conseil de sécurité n’adopte aucun des trois projets résolution sur l'utilisation d'armes chimiques

Les membres du Conseil de sécurité n’ont adopté aucun des trois projets de résolution concernant l’utilisation d’armes chimiques en Syrie qui ont été soumis au vote mardi, alors qu’une attaque présumée à l’arme chimique aurait eu lieu ce weekend à Douma, dans la Ghouta orientale.