Le HCDH se dit préoccupé par la restriction de la liberté d'expression au Vietnam

Une carte du Vietnam.
Une carte du Vietnam.

Le HCDH se dit préoccupé par la restriction de la liberté d'expression au Vietnam

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a exprimé vendredi sa préoccupation devant la répression contre les bloggeurs et internautes, empêchés d'exprimer librement leurs opinions au Vietnam.

« Nous sommes très préoccupés par la restriction de plus en plus poussée de l'espace de la liberté d'expression au Vietnam », a déclaré la porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani, lors d'un point presse à Genève.

Le HCDH s'est dit particulièrement préoccupé par le procès contre Nguyen Van Hai (également connu sous le nom de Dieu Cay), Pan Tanh Hai et Ta Phong Tan, accusés de « faire de la propagande » contre l'État. Selon la porte-parole, il semblerait que ces accusations soient fondées sur leur exercice légitime de la liberté d'expression.

M. Nguyen Van Hai et M. Pan Tanh Hai sont détenus depuis 2010 et Mme Ta Phong Than depuis septembre 2011. Les trois personnes risquent entre sept et 16 années d'emprisonnement.

« Le procès, qui devait avoir lieu le 7 août, a été repoussé indéfiniment. Selon les informations, il se déroulera à huit clos sans appel à témoins, ce qui renforce les inquiétudes quant au non-respect des garanties de procédure équitable », a souligné Mme Shamdasani.

Le HCDH a exhorté le gouvernement vietnamien à respecter les garanties de procédures judicaires et pénales et à libérer tous les individus qui sont détenus pour avoir exercé leur droit à la liberté d'expression, d'opinion et de rassemblement.