Afrique du Sud : l'ONU félicite l'ANC pour 100 ans de combat en faveur des droits

Des enfants de la ville du Cap, en Afrique du Sud dans les années 1980, quand les mariages inter-raciaux étaient illégaux dans le pays.
Des enfants de la ville du Cap, en Afrique du Sud dans les années 1980, quand les mariages inter-raciaux étaient illégaux dans le pays.

Afrique du Sud : l'ONU félicite l'ANC pour 100 ans de combat en faveur des droits

A l'occasion du centenaire du Congrès national africain (ANC), le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a tenu à féliciter le parti au pouvoir actuellement en Afrique du Sud pour sa lutte en faveur des valeurs universelles de la dignité humaine et de l'égalité.

« Le Congrès national africain est plus qu'un parti politique. C'est un mouvement, et l'expression palpable d'une vision. L'engagement et les sacrifices de ses membres ont mené à l'émancipation d'une nation. La justice de sa cause a attiré le soutien du monde entier, de toutes les races et de toutes les religions. Les gens du monde entier, et pas seulement d'Afrique du Sud, souhaitent le succès de cette démocratie non-raciale », a déclaré Ban Ki-moon dans un message publié dimanche.

Le Secrétaire général a rappelé que sous la direction de l'ANC, la nouvelle Afrique du Sud a établi des bases solides. Elle a su construire des traditions de transition démocratique paisible. Elle est dotée d'une constitution progressiste qui octroie un tiers des sièges du parlement aux femmes et elle garantit des droits que même les pays développés n'ont pas encore garantis.

« Tous ces exemples de progrès témoignent du succès de l'ANC. Mais avec le succès vient une grande responsabilité. Le pouvoir de l'ANC n'est pas seulement basé sur le nombre de personnes qui votent pour lui, mais aussi sur sa vision. Cela a toujours été la force du mouvement. Aujourd'hui le peuple de l'Afrique du Sud et du monde attendent de voir la réalisation de cette vision, et ils comptent sur l'ANC pour la réaliser », a indiqué le Secrétaire général dans son message.

La lutte pour la liberté, la justice, les droits de l'homme et la non-discrimination est une lutte mondiale. « Je compte sur la détermination de l'ANC pour défendre les principes de la Charte des Nations Unies et de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Nous serons tous libres quand le racisme, le tribalisme, l'intolérance et toutes formes de discrimination seront vaincus », a conclu Ban Ki-moon.