Climat : Ban Ki-moon appelle à un nouvel accord à Durban

Des éoliennes au large de la côte danoise.
ONU
Des éoliennes au large de la côte danoise.

Climat : Ban Ki-moon appelle à un nouvel accord à Durban

Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a souhaité mardi que la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, qui aura lieu plus tard ce mois à Durban en Afrique de Sud, aboutisse à un accord qui limite les émissions de gaz à effet de serre et au lancement d'un fonds climatique pour l'atténuation et l'adaptation dans les pays en voie de développement.

Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a souhaité mardi que la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, qui aura lieu plus tard ce mois à Durban en Afrique de Sud, aboutisse à un accord qui limite les émissions de gaz à effet de serre et au lancement d'un fonds climatique pour l'atténuation et l'adaptation dans les pays en voie de développement.

« A Durban, je m'attends à ce que les gouvernements se mettent d'accord sur une continuation du Protocole de Kyoto ce qui pourra déboucher sur un accord climatique global », a déclaré Ban Ki-moon lors d'une réunion sur les changements climatiques organisée mardi par la mission permanente du Royaume Uni auprès des Nations Unies.

Le Protocole de Kyoto, qui est une annexe de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), contient des mesures contraignantes pour réduire les émissions des gaz à effet de serre. Il va expirer en 2012. La conférence des signataires de la Convention qui aura lieu à Durban devrait être l'occasion de renouveler et développer ces engagements au-delà de 2012.

Ban Ki-moon a également exhorté les gouvernements à lancer le fonds climatique vert, qui a été créé l'année dernière à Cancun au Mexique. « Ce ne doit pas être une coquille vide, un fonds seulement par son nom. Les gouvernements doivent y apporter les 100 milliards de dollars promis. Cela pourrait être un résultat concret et positif de Durban », a déclaré le Secrétaire général.

A propos de son initiative sur l'énergie durable pour tous, le Secrétaire général de l'ONU a expliqué qu'il a établi trois objectifs à remplir d'ici 2030 : assurer un accès universel à l'énergie, multiplier par deux l'efficacité énergétique et la part des énergies renouvelables.

« Ensemble, ces objectifs peuvent contribuer à mettre un terme à la pauvreté énergétique et servir de catalyseur à une révolution pour une énergie propre au service de l'humanité », a expliqué M. Ban Ki-moon.

La conférence de Durban sera « une étape vers un accord global et ambitieux sur le climat. L'expérience des négociations multilatérales couronnées de succès montre que nous avons besoin d'un groupe de pays constructifs et ambitieux pour encourager les autres, des pays qui ont la volonté politique et le courage de faire des compromis », a rappelé le Secrétaire général.