Le PAM lance la version chinoise de son site Freerice de dons en ligne

media:entermedia_image:7b13dcd4-b5ea-470f-880d-74df6d74ea10

Le PAM lance la version chinoise de son site Freerice de dons en ligne

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a lancé mercredi la version chinoise de son réseau social en ligne, Freerice, qui permet aux internautes de donner gratuitement de la nourriture à ceux qui en ont le plus besoin en répondant à des questionnaires en ligne, les donations étant subventionnées par les bénéfices générés par les publicités figurant sur le site.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a lancé mercredi la version chinoise de son réseau social en ligne, Freerice, qui permet aux internautes de donner gratuitement de la nourriture à ceux qui en ont le plus besoin en répondant à des questionnaires en ligne, les donations étant subventionnées par les bénéfices générés par les publicités figurant sur le site.

Grâce à Freerice Chine, des millions de sinophones du monde entier, qui souhaitent améliorer leur niveau d'anglais et renforcer leur culture générale, peuvent tester leur vocabulaire et connaissances en art, chimie et géographie de façon ludique et stimulante, tout aidant à nourrir les enfants qui souffrent de la faim. La version chinoise du jeu a été lancée par le PAM et son partenaire Shanda Games, le leader du marché du jeu en Chine.

« Freerice, qui est déjà un phénomène international en anglais, français, italien et espagnol, va désormais atteindre une nouvelle section de la population mondiale, toute aussi influente qu'essentielle », souligne la Directrice de la communication, des politiques publiques et des partenariats du PAM, Nancy Roman. « Il y a plus d'internautes en Chine que dans n'importe quel autre pays. Et ils sont curieux, ambitieux et à la recherche de nouveaux moyens d'améliorer leur maîtrise de la langue anglaise. »

Shandaz Games, le partenaire de Freerice Chine, n'est pas étranger à la lutte contre la faim. En 2006, la société avait déjà aidé le PAM à développer le jeu vidéo Food Force.

« Nous avons toujours perçu l'Internet comme étant une force au service du bien, » souligne Tan Qunzhao, PDG de Shanda Games. « Les jeunes tout particulièrement sont à la recherche de jeux qui les distraient et les instruisent en même temps. Non seulement Freerice fait les deux, mais il permet également aux joueurs de contribuer à la lutte contre la faim. Nous sommes très heureux de participer à ce produit innovant et utile qui est déjà un succès dans d'autres langues. »

Comment Freerice fonctionne-t-il? Les joueurs font face à des questions de vocabulaire de plus en plus compliquées. Pour chaque bonne réponse, ils remportent 10 grains de riz, qui sont reversés au PAM et entièrement financés par les annonceurs sur le site. Freerice est également un outil innovant du Web 2.0 qui permet aux joueurs de créer des groupes en ligne, auxquels peuvent se greffer famille, amis et collègues, portant ainsi les jeux de vocabulaire et la manière dont les joueurs interagissent à un tout autre niveau.

Lancé à l'origine en anglais en 2007, Freerice.com est instantanément devenu un phénomène viral. Dans le premier mois de son lancement, le jeu a récolté assez de riz pour nourrir plus de 50.000 personnes pendant toute une journée. Son inventeur, John Breen explique qu'au départ ce programme était un simple jeu de vocabulaire qui avait pour objectif d'aider son fils à préparer les examens d'entrée à l'université. Aujourd'hui Freerice attire 40.000 joueurs par jour (1,3 million par mois) permettant ainsi à la lutte contre la faim d'investir la Toile. Ils ont déjà récolté 100 milliards de grains de riz, soit assez pour nourrir 4,8 millions de personnes pendant toute une journée dans des pays comme Haïti, l'Ouganda, le Pakistan et le Cambodge.