Avec Freerice, le PAM suscite des dons en ligne pour les plus vulnérables

media:entermedia_image:f4e1b461-3148-4029-a5a2-d52f083dc3a8

Avec Freerice, le PAM suscite des dons en ligne pour les plus vulnérables

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé mercredi la version française de son réseau social en ligne, 'Freerice', qui permet aux internautes de donner gratuitement de la nourriture à ceux qui en ont le plus besoin en répondant à des questionnaires en ligne, les donations étant subventionnées par les bénéfices générés par les publicités figurant sur le site.

« Que vous soyez un francophone souhaitant enrichir votre vocabulaire ou un étudiant en langue, Freerice invite les joueurs à tester leurs connaissances de manière ludique afin d'aider ceux qui souffrent de la faim », a expliqué mercredi la Directrice de la Division communication et partenariats avec le secteur privé du PAM, Nancy Roman, dans un communiqué.

Le jeu est simple et gratuit. Les joueurs répondent à des questions de vocabulaire en ligne de plus en plus compliquées. A chaque bonne réponse, ils remportent 10 grains de riz, entièrement financés par la publicité sur le site. Ces grains sont ensuite distribués par le biais du PAM aux populations dans le besoin. Par ailleurs, Freerice est aussi un réseau social en ligne innovant, qui permet aux joueurs de créer des groupes sur le site et d'inviter famille, amis et collègues à rejoindre ces groupes.

Le PAM souhaite faire participer les plus de 220 millions de francophones et 116 millions de personnes étudiant le français dans le monde qui peuvent désormais tester leur vocabulaire, ainsi que leurs connaissances en art, chimie et géographie de manière ludique, tout en aidant à nourrir un enfant.

Lancé à l'origine en anglais, en 2007, Freerice est instantanément devenu un véritable phénomène viral qui a pris la Toile d'assaut. Dans le premier mois qui a suivi son lancement, le jeu a permis de récolter assez de riz pour nourrir 50.000 personnes pendant toute une journée.

Son inventeur, John Breen, souligne qu'au départ il s'agissait d'un simple jeu de vocabulaire dont l'objectif était de préparer son fils aux examens d'entrée aux universités américaines. Désormais, Freerice attire chaque jour 40.000 joueurs (1,3 million par mois) faisant ainsi de l'Internet une plateforme de lutte contre la faim. Au total, les joueurs de Freerice ont déjà permis de récolter près de 100 milliards de grains de riz, soit assez pour nourrir 4,8 millions de personnes pendant toute une journée dans des pays comme Haïti, l'Ouganda, le Pakistan ou encore le Cambodge.

La version française du jeu suit le lancement, en juin dernier, d'une version espagnole de Freerice et coïncide avec le lancement d'une version italienne (www.freerice.com/it), tandis que des versions chinoise et coréenne devraient suivre prochainement.

« La vague Freerice est un concept réellement innovant qui a déferlé sur la Toile ces dernières années. De Paris à Montréal, en passant par Hanoi et Dakar, les francophones et étudiants en français du monde entier peuvent désormais participer à ce phénomène et nous aider à sauver des millions de vie », a expliqué la Directrice du PAM en France, Marina Catena.

Aider à sauver des millions de vies c'est exactement ce que feront les enfants et adolescents qui vont participer au Grand Défi Freerice des écoles canadiennes. Ce défi national débutera le 1er novembre et s'achèvera le 30 novembre. L'école qui aura remporté le plus de grains de riz, gagne la compétition.