Belarus : l'ONU inquiète de l'arrestation d'un défenseur des droits de l'homme

5 août 2011

Le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) s'est déclaré vendredi préoccupé par des informations selon lesquelles le chef du centre bélarusse de défense des droits de l'homme Viasna, Ales Bialatski a été interpellé jeudi à Minsk.

M Bialatski est également Vice-président de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH).

« Initialement, nous ne savions pas où se trouvait M Bialatski, mais c'est désormais confirmé qu'il se trouve en garde à vue. Etant donné les nombreux rapports faisant état de harcèlement de défenseurs des droits de l'homme au Belarus, nous appelons les autorités à garantir l'intégrité physique et morale en toutes circonstances de M Bialatski et de tous les défenseurs des droits de l'homme au Belarus », a dit Ravina Shamdasani de la part du porte-parole du HCDH, Rupert Colville.

Le gouvernement du Belarus est tenu de garantir le respect des droits et des libertés des défenseurs des droits de l'homme par les traités internationaux dont le pays est signataire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Belarus : Navi Pillay préoccupée par la condamnation d'un opposant

La Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a exprimé lundi sa profonde inquiétude sur la peine prononcée contre Vasil Parfyankou, un membre de l'opposition au Belarus arrêté lors de manifestations en décembre dernier au moment de l'élection présidentielle.