Ban Ki-moon appelle les autorités biélorusses à relâcher journalistes et opposants

10 janvier 2011

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé lundi les autorités biélorusses à relâcher journalistes et opposants politiques détenus.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé lundi les autorités biélorusses à relâcher journalistes et opposants politiques détenus.

Ban Ki-moon est « préoccupé » par la détention de journalistes, de candidats de l'opposition et de leurs militants et a appelé lundi à leur libération, a indiqué le porte-parole du Secrétaire général par communiqué.

Il suit de prêt les développements des récentes élections présidentielles au Belarus. Il a noté de sérieuses inquiétudes provenant de différents groupes d'observateurs.

Le Secrétaire général a également plaidé en faveur du respect des droits de l'homme pendant tout le processus électoral. Le chef de l'ONU a salué l'important travail mené par le bureau de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et regrette la décision des autorités biélorusses de fermer son bureau de Minsk, la capitale du pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Au Belarus, un projet du PNUD a permis de restaurer des tourbières

Alors que des délégués du monde entier sont réunis depuis lundi à Nagoya, au Japon, pour la dixième Conférence des parties à la Convention internationale sur la biodiversité, un projet du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et du Fonds pour l'environnement mondial (FEM) a permis de restaurer au Belarus des zones particulièrement riches pour la faune : les tourbières.