L'UNESCO condamne le meurtre du journaliste péruvien Julio Narváez

L'UNESCO condamne le meurtre du journaliste péruvien Julio Narváez

media:entermedia_image:4749eb66-9d4a-4604-ae50-d6d844dff559
La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné lundi le meurtre du journaliste de radio Julio Castillo Narváez survenu dans la ville de Virú, au nord du Pérou le 3 mai dernier. Le même jour était célébré dans le monde entier la Journée mondiale de la liberté de la presse.

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné lundi le meurtre du journaliste de radio Julio Castillo Narváez survenu dans la ville de Virú, au nord du Pérou le 3 mai dernier. Le même jour était célébré dans le monde entier la Journée mondiale de la liberté de la presse.

« Je condamne le meurtre de Julio Castillo Narváez », a déclaré lundi Irina Bokova dans un communiqué. « Ce crime est une attaque portée au droit de l'homme fondamental des journalistes et des citoyens à exprimer leur opinion et organiser des débats libres sur des questions qui les préoccupent. Ce meurtre est d'autant plus poignant qu'il a eu lieu le 3 mai, jour dédié à la célébration de la liberté de la presse. Je demande aux autorités de mener une enquête et de traduire ses auteurs en justice », a-t-elle ajouté.

Julio Castillo Narváez, présentateur d'une émission d'actualité sur Radio Ollantay dans la ville de Virú, a été abattu par des inconnus alors qu'il déjeunait dans un restaurant de la localité.

D'après le Comité pour la protection des journalistes, Julio Castillo Narváez était connu pour ses positions critiques vis-à-vis des autorités locales. Il aurait reçu des menaces de mort à plusieurs reprises.