Nigéria : l'UNESCO lance un programme pour améliorer l'alphabétisation

Nigéria : l'UNESCO lance un programme pour améliorer l'alphabétisation

Des enfants au Nigéria.
La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l''éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, et le Ministre fédéral de l'éducation du Nigeria ont signé un accord vendredi, au siège de l'Organisation à Paris, le lancement d'un programme dont le est d'améliorer l'accès à l'éducation et à l'alphabétisation des adultes et des jeunes dans le pays.

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, et le Ministre fédéral de l'éducation du Nigeria ont signé un accord vendredi, au siège de l'Organisation à Paris, le lancement d'un programme dont le est d'améliorer l'accès à l'éducation et à l'alphabétisation des adultes et des jeunes dans le pays.

Grâce à cet accord, le Nigeria financera à hauteur de 6 millions de dollars le projet. Si le Nigeria a fait de grands progrès vers l'Education pour tous (EFA), l'analphabétisme reste un problème majeur, 50 millions d'adultes ne sachant ni lire ni écrire, tandis que quelques 8,6 millions d'enfants en âge d'aller au primaire ne sont pas scolarisés.

« L'importance et les avantages de l'alphabétisation tant pour le développement personnel que le développement du pays sont bien connus », a expliqué Irina Bokova. « Etant l'agence de l'ONU spécialisée dans l'éducation, l'UNESCO dispose d'un immense réservoir d'expertises et d'expériences. Tous les efforts seront faits pour mobiliser et déployer ces ressources en faveur du Nigeria », a-t-elle poursuivi.

L'accord signé va ouvrir la voie à un vaste plan permettant au pays de renforcer sa capacité à produire, évaluer et superviser des programmes d'alphabétisation de qualité. Il sera mis en place au bureau de l'UNESCO à Abuja, la capitale fédérale du Nigeria, sur une période de 42 mois, en étroite coopération avec les autorités nigérianes compétentes.

« Nous espérons que la mise en place de ce programme sera un succès et que le Nigeria servira de modèle, non seulement pour les pays de l'initiative E9, mais aussi pour la région de l'Afrique et ailleurs, là où des pays font face au défi de l'alphabétisation. Nous comptons sur l'UNESCO pour continuer à apporter son soutien », a déclaré Ruqayyatu Ahmed Rufa qui préside actuellement le forum E9, un groupe de neuf pays qui discutent et échangent leurs expériences en matière d'éducation afin d'atteindre l'objectif de l'Education pour tous.

C'est le quatrième accord de ce genre –où le Nigeria finance l'UNESCO pour son propre bénéfice- signé entre le pays et l'organisation onusienne depuis 2004.