L'UNESCO déplore la mort de deux photographes américains en Libye

La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova.
La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova.

L'UNESCO déplore la mort de deux photographes américains en Libye

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a déploré vendredi la mort du photojournaliste et réalisateur Tim Hetherington et du photographe Chris Hondros, tués dans une attaque au mortier dans la ville de Misrata, en Libye, le 20 avril.

Deux autres photojournalistes, Guy Martin et Michael Christopher Brown, ont été grièvement blessés lors de la même attaque.

"Je déplore le meurtre de Tim Hetherington et de Chris Hondros. Ces hommes courageux ont payé de leur vie leur engagement à l'égard de leur profession. Leur mort rappelle tragiquement les dangers de cette profession, et en même temps le rôle crucial des médias pour fournir une information exacte et délivrée dans les temps sur les événements qui ont un impact sur de nombreuses vies et qui influencent le cours de l'histoire", a dit Mme Bokova.

"Je souhaite à Guy Martin et à Michael Christopher Brown un prompt et complet rétablissement", a-t-elle ajouté.

Tim Hetherington, 40 ans, de nationalités britannique et américaine, était un photojournaliste expérimenté qui faisait des reportages pour le magazine américain Vanity Fair. "Restrepo", un documentaire sur les combats en Afghanistan, qu'il a réalisé avec le journaliste Sebastian Junger, avait été nominé pour un Oscar.

Le photographe de guerre Chris Hondros, 41 ans, travaillait pour l'agence Getty Images. Ses photos étaient publiées dans de nombreux magazine et journaux, et notamment à la Une du Washington Post du 20 avril.