En visite à Moscou, Ban Ki-moon juge important le partenariat avec la Russie

En visite à Moscou, Ban Ki-moon juge important le partenariat avec la Russie

media:entermedia_image:d49719f2-db9c-431d-a13d-003a4099d885
En visite à Moscou, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a souligné vendredi l'importance d'un partenariat fort entre la Fédération de Russie et les Nations Unies pour répondre aux défis auxquels est confronté le monde.

"En tant que membre du G8, du G20 et du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), la Russie a un rôle spécial à jouer dans la réponse aux défis régionaux et globaux le changement climatique, le développement durable, la crise alimentaire et les situations au Moyen-Orient, en Libye, en Côte d''Ivoire et dans la péninsule coréenne", a dit Ban Ki-moon lors d''une rencontre avec le Président russe Dimitri Medvedev.

"Ce sont des sujets inscrits à mon agenda. Et j'aimerais vraiment compter sur votre ferme soutien, votre leadership et vos conseils pour poursuivre mon travail de Secrétaire général", a-t-il ajouté.

Un peu plus tôt, lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov, il avait rappelé que les événements au Moyen-Orient et en Afrique du Nord montraient "le besoin pour les peuples partout dans le monde de vivre libres, prospères et dans la dignité."

"Les Nations Unies continueront de travailler avec les Etats membres afin que nous puissions fournir l'aide nécessaire à ces gens quand ils veulent avoir une authentique liberté, une plus grande démocratie et une plus grande liberté", a-t-il ajouté.

S'agissant du développement durable, le Secrétaire général a déclaré qu'il comptait sur le ferme et actif engagement de la Russie à la Conférence des Nations Unies de Rio de Janeiro en 2012.

Ban Ki-moon a également prononcé un discours devant l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC). Il a rappelé qu'il y a un an il avait signé à Moscou une déclaration sur la coopération entre les Nations Unies et l'OTSC.

L'OTSC est une organisation régionale à vocation politico-militaire regroupant la Russie, le Bélarus, l'Arménie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan.

"Depuis, nous avons travaillé pour renforcer nos liens et approfondir notre réponse aux défis régionaux", a-t-il dit. "Les défis et les menaces auxquels nous sommes confrontés sont tout simplement trop complexes et connectés pour qu'un pays ou une organisation agisse seul. Une ONU plus efficace dépend d'une coopération plus forte et plus profonde avec les organisations régionales".

Il a noté qu'en Asie centrale, le Centre régional de l'ONU pour la diplomatie préventive travaillait en partenariat étroit avec l'OTSC pour répondre aux causes profondes de conflits potentiels et pour développer des solutions partagées à des problèmes partagés.

Il a estimé que l'ONU et l'OTSC pourraient également à l'avenir développer leur collaboration dans la lutte contre le trafic de drogue, la lutte contre le terrorisme et le maintien de la paix.