Yémen : première visite conjointe de responsables du HCR et de l'Union européenne

Yémen : première visite conjointe de responsables du HCR et de l'Union européenne

Un groupe d'enfants déplacés au Yémen.
Le Haut commissaire de l'ONU pour les réfugiés, António Guterres, et le Commissaire européen pour la Coopération internationale, l'aide humanitaire et la gestion des crises, Kristalina Georgieva, sont arrivés jeudi au Yémen pour une visite de trois jours, la première organisée conjointement par l'ONU et l'Union européenne dans ce pays.

Au cours de leur séjour, les deux responsables passeront en revue, directement sur le terrain, les opérations d'aide aux déplacés internes yéménites et les défis humanitaires posés par l'afflux continu de réfugiés somaliens traversant le golfe d'Aden.

Depuis 2004 et une succession de conflits entre le gouvernement de Sanaa et le mouvement armé rebelle des Al Houti, près de 300.000 civils ont fui leur foyer dans le nord du Yémen. L'instabilité politique et la lente mise en œuvre de l'accord de paix signé en 2010 continuent d'empêcher le retour définitif de tous les déplacés.

Les deux commissaires rencontreront certains de ces civils, ainsi que des déplacés qui ont pu rejoindre leur foyer. Ils défendront également auprès des autorités yéménites et des représentants Al Houti, un accès humanitaire à toutes les zones du nord affectées par le conflit. Des rencontres avec des représentants du gouvernement yéménite, ainsi que des responsables d'agences de l'ONU et d'organisations non gouvernementales partenaires, sont aussi prévues.

Cette mission conjointe HCR-UE, la première du genre, souligne l'étroite coopération et coordination qui existent entre l'agence onusienne –l'une des principales organisations humanitaires au Yémen-, et la Commission européenne - l'un des principaux donateurs- pour répondre aux besoins humanitaires des populations civiles yéménites.

Elle illustre aussi la reconnaissance internationale et le soutien apporté à la politique du Yémen sur l'octroi du statut de réfugié aux Somaliens qui fuient la guerre civile dans leur pays et arrivent au Yémen, après la traversée du golfe d'Aden. Plus de 170.000 d'entre eux sont ainsi déjà enregistrés comme réfugiés au Yémen, dont 16.000 arrivés en 2010.