Indonésie : l'ONU déplore les morts dus au tsunami et à l'éruption du Merapi

Indonésie : l'ONU déplore les morts dus au tsunami et à l'éruption du Merapi

Le Mont Merapi, le volcan le plus actif d'Indonésie.
Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exprimé jeudi sa « profonde tristesse » concernant les pertes en vies humaines et les destructions en Indonésie après qu'un séisme a provoqué un tsunami meurtrier sur les îles Mentawai et une éruption du volcan Merapi, sur l'île de Java.

Ban Ki-moon a exprimé « ses condoléances aux familles des personnes décédées, blessées ou sans-abris », a fait savoir son porte-parole dans un communiqué de presse. Le Secrétaire général a salué le travail accompli par le gouvernement indonésien et a indiqué les Nations Unies étaient prêtes à contribuer à ces efforts.

Les agences de l'ONU mènent actuellement une mission conjointe d'évaluation de la situation avec les autorités indonésiennes.

Le 25 octobre, un séisme de magnitude 7,7 a provoqué une vague de trois mètres de haut sur les îles Mentawai. Selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA), le raz-de-marée a fait à ce jour 311 morts et 370 personnes restent toujours disparues. Le 26 octobre, le Mont Merapi est entré en éruption. Plus de 42.000 personnes ont du être évacuées par les autorités indonésiennes. Malgré l'alerte, 29 personnes sont mortes et 28 sont hospitalisées.

Le gouvernement indonésien a indiqué qu'il avait les moyens de gérer simultanément les deux urgences, a précisé OCHA. L'ONU mène une opération d'évaluation aux côtés des autorités sur le site du volcan Mont Merapi pour établir les besoins d'urgence. L'équipe de l'ONU sera déployée le 29 octobre avec les équipes nationales pour évaluer la situation sur les îles Mentawai. Les agences de l'ONU sont prêtes à distribuer leur matériel d'urgence, a souligné OCHA.