Ethiopie/Erythrée : le Conseil proroge le mandat de la MINUEE

29 septembre 2006

Le Conseil de sécurité a décidé aujourd&#39hui de proroger le mandat de la Mission des Nations Unies en Érythrée et en Éthiopie (MINUEE) pour une période de quatre mois, jusqu&#39au 31 janvier 2007.

Par la résolution 1710 (2006), adoptée à l'unanimité, le Conseil, réuni en séance publique, a aussi exigé de nouveau de l'Érythrée qu'elle lève toutes les restrictions qu'elle impose aux déplacements et aux opérations de la Mission.

À cet égard, il a exprimé « la vive préoccupation que lui inspire l'expulsion récente par l'Érythrée de membres du personnel de la MINUEE ».

Le Conseil de sécurité a exigé également à nouveau de l'Éthiopie qu'elle accepte la décision de la Commission du tracé de la frontière.

Par ailleurs, il exige des parties qu'elles fournissent à la MINUEE « les facilités d'accès, l'assistance, le soutien et la protection nécessaires à l'accomplissement de ses tâches, y compris celle d'aider à la délimitation de la frontière ».

« Dans l'hypothèse où les parties ne progresseraient pas sur la voie de la démarcation d'ici au 31 janvier 2007, il fait part de son intention de transformer ou de reconfigurer la MINUEE selon les modalités qu'il pourra fixer », ajoute le texte.

La MINUEE a été créée en juillet 2000 dans le but de maintenir une liaison entre l'Ethiopie et l'Erythrée et de mettre en place le mécanisme qui permettra de vérifier la cessation des hostilités entre les deux pays.

Mais depuis le mois d'octobre 2005, le gouvernent érythréen, qui réclame la démarcation de la frontière avec l'Ethiopie, soumet la MINUEE à une interdiction de survol du territoire par ses hélicoptères. Il limite aussi le territoire qu'elle est habilitée à surveiller et les routes qu'elle peut emprunter. Il a enfin demandé l'expulsion de son personnel occidental et procédé à l'emprisonnement de membres du personnel de la Mission de nationalité érythréenne.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.