Soudan : la délégation ONU/UA arrivée au Darfour

13 juin 2006

La mission d'évaluation conjointe Nations Unies/Union africaine (UA) pour étudier le redéploiement d'une force au Darfour est arrivée dans la région aujourd'hui pour rencontrer des représentants des pouvoirs locaux, de personnes déplacées et de la Mission de l'UA au Soudan (MUAS).

Menée par Jean-Marie Guéhenno, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, la mission d'évaluation commencera ses entretiens à El Fasher et poursuivra les rencontres dans d'autres villes du Darfour, a indiqué aujourd'hui le porte-parole Stéphane Dujarric, lors de son point de presse, au siège de l'ONU à New York.

La mission doit évaluer les besoins de la MUAS, déployée depuis 2004 pour protéger les populations civiles du Darfour, qui doit être renforcée pour faciliter la mise en oeuvre de l'accord de paix (dépêche du 01.06.06).

Le 5 mai dernier, un accord de paix a été signé entre le gouvernement du Soudan et la faction de l'Armée de libération du Soudan (ALS) dirigée par Minni Minawi. Cependant deux mouvements rebelles du Darfour n'ont toujours pas signé l'accord de paix (dépêche du 01.06.06).

La mission d'évaluation étudiera un éventuel remplacement de la MUAS par une force des Nations Unies plus puissante et plus mobile.

L'ONU prévoit le déploiement d'une force de maintien de la paix au Darfour pour la fin de l'année qui remplacera la MUAS, mal équipée et sous-financée. Le gouvernement du Soudan y est pour l'instant opposé (dépêche du 16.05.06).

La mission retournera ensuite à Khartoum pour un cycle de consultations supplémentaires avec les autorités soudanaises, avant de rendre au rapport au Secrétaire général de l'ONU et au président de l'UA.

Le 25 mai dernier, Lakhdar Brahimi, Envoyé spécial du Secrétaire général, avait annoncé que le gouvernement du Soudan autorisait l'envoi d'une telle mission (dépêche du 25.05.06).

Si le Soudan a donné son accord à une mission d'évaluation, il réserve encore son approbation au principe d'un remplacement d'une force de l'UA à une force de l'ONU, avait affirmé le 2 juin Hedi Annabi, Responsable adjoint des opérations de maintien de la paix.

Selon le responsable, le feu vert du Soudan dépendra du mandat de la mission de l'ONU (dépêche du 02.05.06).

Le conflit qui a démarré en février 2003 au Darfour a déjà fait au moins 200.000 morts et a provoqué le déplacement de plus de 2 millions de personnes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.