RDC : un Casque bleu tué et sept autres disparus en Ituri

30 mai 2006

La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC) a indiqué aujourd'hui être toujours à la recherche de sept Casques bleus népalais disparus, après une escarmouche dimanche avec une milice congolaise, qui a fait un mort parmi son personnel et trois blessés.

« Un casque bleu népalais est mort dimanche dernier au combat, lors d'un accrochage survenu dans la région de Tsupu (district de l'Ituri), à environ 100 km de Bunia, dans le nord-est du pays », indique la Mission de l'Organisation des Nations Unies en RDC (MONUC) dans un communiqué publié hier.

« L'accrochage a eu lieu alors que les Casques bleus de la MONUC prêtaient main forte aux Forces Armées de la RDC(FARDC) dans une attaque menée contre les milices qui sévissent dans cette partie du pays. Trois soldats népalais blessés durant cet incident et immédiatement évacués vers l'hôpital militaire marocain de la MONUC à Bunia sont désormais hors de danger », précise le communiqué.

« Lors de cet affrontement, sept autres soldats népalais se sont trouvés en difficulté et ont rompu le contact avec leur unité. Certains miliciens ont déclaré les avoir capturé sans toutefois en apporter la preuve, des recherches sont en cours afin de déterminer le sort des Casques bleus manquant à l'appel, tandis que les opérations offensives contre les milices d'Ituri se poursuivent », a indiqué la Mission.

La MONUC impute la responsabilité de cet accrochage à la milice du Front des Nationalistes et Intégrationnistes (FNI) du chef de guerre iturien Peter Karim.

« Karim et les autres chefs de milices seront tenus pour responsables et ils rendront compte devant la Cour pénale internationale (CPI) », a affirmé aujourd'hui le Secrétaire général, lors d'une rencontre avec la presse au siège de l'ONU.

La MONUC mène depuis plusieurs mois des opérations similaires dans le district de l'Ituri pour contraindre les milices locales à se rendre, à déposer les armes et à rejoindre le processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration (DDR).

Quelque 14.000 miliciens de l'Ituri ont déjà déposé les armes.

La mort du soldat népalais porte à 12 le nombre de Casques bleus de la MONUC morts en service depuis le début de l'année et à 74 le nombre de Casques bleus décédés depuis sa création.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.