TPIY : Milan Babic retrouvé mort dans sa cellule

6 mars 2006

L'ancien chef de la région serbe de croatie, Milan Babic, condamné à 13 ans de prison pour crimes de guerre, a été retrouvé mort hier dans sa cellule, au centre de détention des Nations Unies de Scheveningen. Les autorités médicales ont confirmé le suicide.

« Le responsable de l'unité médicale du centre de détention a confirmé la mort de Milan Babic peu après que son corps a été retrouvé. Les autorités ont été appelées immédiatement. Après enquête, elles ont confirmé le suicide comme la cause du décès », indique un communiqué du Tribunal pénal International pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) publié aujourd'hui à La Haye, qui précise que la famille a été informée.

Le président du TPIY, Fausto Pocar, a ordonné une enquête interne.

Milan Babic avait été condamné à 13 ans de prisons pour crimes commis à l'encontre de civils non-Serbes, alors qu'il était président de l'entité politique Serbe de Krajina, qui avait proclamé son indépendance après que la Croatie avait fait sécession de la Yougoslavie.

Il avait plaidé coupable, le 27 janvier 2004, de participation à l'élaboration d'un plan visant à éliminer de force et de façon permanente la population non-Serbe de la région, y compris par le meurtre, la déportation ou le déplacement forcé, l'emprisonnement illégal de civils non-Serbes et la destruction de leurs biens, précise le communiqué du TPIY.

Milan Babic était récemment appelé comme témoin à charge contre Milan Martic, un autre haut responsable Serbe de Croatie. Il avait en 2002 témoigné contre l'ancien président serbe Slobodan Milosevic.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.