MINUEE : l'Ethiopie opère le retrait de ses troupes

23 décembre 2005

Malgré l'instabilité qui règne à la frontière entre l'Erythrée et l'Ethiopie, cette dernière a ramené ses troupes au niveau du 16 décembre 2004, ainsi que l'avait exigé le Conseil de sécurité, a annoncé hier la Mission de l'ONU chargée de surveiller le cessez-le-feu.

« La Mission des Nations Unies en Éthiopie et en Érythrée (MINUEE) souligne que la situation militaire dans la zone temporaire de sécurité et les zones limitrophes reste tendue et instable », a déclaré hier le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

« Les troupes éthiopiennes ont toutefois amorcé, sous la surveillance des Casques bleus, le retour au niveau de déploiement tel qu'il était le 16 décembre 2004, conformément aux dispositions prévues par la résolution 1640 (2005) du Conseil de sécurité », a-t-il précisé.

Néanmoins, la décision prise par le Gouvernement érythréen d'interdire son espace aérien aux hélicoptères de la MINUEE est maintenue et des restrictions continuent de s'appliquer à la liberté de mouvement de ses Casques bleus dans certains secteurs de la zone temporaire de sécurité.

« Poursuivant ses opérations de surveillance en dépit des restrictions actuelles, la Mission indique avoir effectué, la semaine dernière, 779 patrouilles à pied », a précisé le porte-parole.

Le Conseil de sécurité avait décidé le 14 décembre, en consultation avec le Secrétaire général, de redéployer temporairement de l'Érythrée vers l'Éthiopie les personnels civils et militaires de la MINUEE, suite à la décision de l'Erythrée d'expulser certains membres - Américains, Canadiens, Russes et Européens - de la Mission (voir notre dépêche du 14 décembre 2005).

Le Conseil rappelait qu'il avait exigé, dans sa résolution 1640 (2005), que « l'Érythrée annule ces restrictions et fournisse à la MINUEE l'accès, l'assistance, le soutien et la protection dont elle a besoin pour s'acquitter de sa tâche ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.