Zambie : l'ONU contrainte de réduire de moitié les rations alimentaires pour les réfugiés

23 décembre 2005

Le Programme alimentaire de l'ONU et l'agence des Nations Unies pour les réfugiés et le gouvernement de la Zambie, confrontés à la perspective de devoir réduire de moitié les rations alimentaires de 82 000 réfugiés angolais et congolais, ont lancé aujourd'hui un appel d'un montant de 8,5 millions de dollars en vue de leur fournir des vivres.

« Confronté à de graves pénuries de stocks et de financement, le Programme alimentaire mondial (PAM) prévoit de réduire de moitié les rations à partir du 1er janvier afin d'assurer aux réfugiés une assistance alimentaire minimum dans les mois à venir », indique un communiqué (en anglais) conjoint publié à Lusaka et à Genève aujourd'hui.

« Nous n'avons simplement pas le choix. Bien que nous ayons eu un approvisionnement régulier pour les réfugiés jusqu'en décembre, nous n'avons reçu aucune contribution pour 2006 », a dit David Stevenson, directeur du PAM pour la Zambie.

« C'est une situation extrêmement grave dans la mesure où ces réfugiés vivent dans des camps dans des régions isolées de la Zambie et qu'ils dépendent entièrement du PAM pour leur nourriture », a-t-il ajouté.

“Nous allons assister à l'accroissement de la morbidité, de la mortalité et des retards de croissance », a affirmé par ailleurs Ahmed Said Farah, représentant régional du HCR pour la Zambie.

« Les problèmes sociaux, tels que la prostitution et le travail des enfants, vont s'aggraver et les réfugiés pourraient devenir incontrôlables en raison des rationnements », a-t-elle prévenu.

Faire un don au Programme alimentaire mondial (PAM)

Faire un don au Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.