Iraq : Kofi Annan salue l'adoption "historique" de la Constitution

25 octobre 2005

Le Secrétaire général a félicité aujourd'hui les Iraquiens de l'événement historique que constitue l'adoption par référendum de la Constitution iraquienne, exprimant l'espoir qu'il marquera un tournant dans l'avenir de leur pays.

Le fort taux de participation, dans des conditions de sécurité aussi difficiles, est aussi la preuve que les Iraquiens ont choisi les bulletins à la place des armes, a déclaré aujourd'hui le Secrétaire général dans un message transmis par son porte-parole.

« En adoptant par référendum le projet de Constitution soumis par l'Assemblée nationale de transition, le peuple iraquien a démontré son engagement envers un processus politique crédible, ouvert à tous et pacifique, qui est de bon augure pour les élections de décembre et l'avenir du pays », a affirmé pour sa part le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Iraq, Ashraf Qazi, dans un communiqué publié aujourd'hui à Bagdad par la Mission d'assistance des Nations Unies pour l'Iraq (MANUI).

La Commission électorale indépendante iraquienne (CEII) a annoncé les résultats finaux du référendum sur le projet de Constitution iraquienne et son adoption « conformément à la loi sur le référendum adoptée par l'Assemblée nationale de transition », indique le communiqué.

Le Représentant spécial souligne le fort taux de participation dans tout le pays et parmi tous les groupes politiques, ce qui représente un « grand progrès » par rapport aux élections de janvier, auxquelles les Sunnites n'avaient pas participé en grand nombre.

« Les résultats du référendum révèlent le degré de polarisation politique en Iraq », souligne par ailleurs le Représentant spécial, qui souligne que cela pose un « défi constant pour tous les Iraquiens ».

A présent que la Constitution a été adoptée, la prochaine échéance est maintenant celle de l'élection de décembre, au cours de laquelle les Iraquiens devront élire leurs représentant au Parlement qui mettra en place un gouvernement qui remplacera le gouvernement de transition issu des élections de janvier dernier.

Comme le Secrétaire général, le Représentant spécial a rendu hommage aux travaux de la Commission électorale indépendante iraquienne, l'engageant à « enquêter de manière approfondie sur toutes les allégations d'irrégularités et à présenter un rapport public à ce sujet ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.