Zimbabwe : les besoins humanitaires dépassent les ressources disponibles

28 juillet 2005

Les agences des Nations Unies présentes sur le terrain au Zimbabwe ont achevé l'évaluation des besoins humanitaires actuels, a indiqué aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York. Les Nations Unies cherchent à présent un financement.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), c'est en matière d'abris et de nourriture que les besoins sont les plus importants (voir notre dépêche du 26 juillet 2005).

« Les Nations Unies et ses partenaires cherchent maintenant à obtenir les ressources nécessaires pour répondre à ces besoins, y compris en lançant un nouvel appel à contributions », a déclaré le porte-parole.

Hier, Anna Tibaijuka, directrice de l'Agence des Nations Unies pour les établissements humains ( ONU-Habitat ), a présenté au Conseil de sécurité un exposé sur le rapport publié vendredi dernier (voir notre dépêche du 27 juillet 2005). C'est de justesse que la question a été portée à l'ordre du jour du Conseil de sécurité, en raison notamment de l'opposition de ses trois membres africains.

Interrogé aujourd'hui sur la poursuite des destructions sur le terrain, démentie hier par le représentant du Zimbabwe, le porte-parole du Secrétaire général a indiqué que le personnel de l'ONU sur le terrain avait été dépêché pour procéder à des vérifications sur l'arrêt des démolitions.

« Le Secrétaire général a lancé un appel très clair au gouvernement du Zimbabwe à mettre fin aux destructions de bidonvilles et de logements, à apporter une aide aux populations touchées, et à la fourniture de logements adéquats », a indiqué le porte-parole.

Kofi Annan a également lancé un appel au dialogue entre le gouvernement, les membres de la société civile et la communauté internationale afin de résoudre les « graves problèmes sociaux, économiques et politiques » du Zimbabwe.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.