Zimbabwe : lancement d'un appel humanitaire d'OCHA la semaine prochaine

4 août 2005

Un premier appel humanitaire en faveur d'environ 300 000 victimes des expulsions au Zimbabwe devrait être lancé en début de semaine prochaine, indique la Coordination humanitaire des Nations Unies qui affirme que les priorités sont l'hébergement, suivie de l'aide alimentaire et de l'hygiène publique.

Un premier appel humanitaire en faveur d'environ 300 000 victimes des expulsions au Zimbabwe devrait être lancé en début de semaine prochaine, indique la Coordination humanitaire des Nations Unies qui affirme que les priorités sont l'hébergement, suivie de l'aide alimentaire et de l'hygiène publique.

« Cet appel du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) sera révisé et reconduit, selon les besoins, au terme de la période initiale, qui s'achève en décembre prochain » a indiqué aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

La semaine dernière, les agences des Nations Unies présentes sur le terrain au Zimbabwe avaient mené une évaluation des besoins humanitaires.

Dans un rapport qualifié de « profondément alarmant » par le Secrétaire général, l'Envoyée de l'ONU au Zimbabwe avait dénoncé le 27 juillet dernier les destructions de bidonvilles par les autorités du pays qui ont laissé 700 000 personnes sans abri ou sans travail, provoquant une grave crise humanitaire. « Une tragédie » pour le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires (voir notre dépêche du 22 juillet 2005).

Anna Tibaijuka avait présenté son rapport au Conseil de sécurité en dépit de l'opposition notamment des membres africains du Conseil (voir notre dépêche du 27 juillet 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.