La Mission au Soudan coûterait 1 milliard de dollars la première année

24 février 2005

La première année du déploiement d'une mission de l'ONU au Soudan coûterait un peu plus d'un milliard de dollars, informe aujourd'hui le Secrétaire général en complément de son dernier rapport au Conseil de sécurité dans lequel il préconisait un effectif d'environ 10.000 hommes pour assurer une transition pacifique au Soudan.

« Les incidences financières du déploiement d'une opération de maintien de la paix des Nations Unies au Soudan sont actuellement estimées à environ 1 009 800 000 dollars pour une période de 12 mois, soit 862,3 millions pour les dépenses renouvelables et 147,5 millions pour les dépenses non renouvelables », indique le Secrétaire général dans un addendum à son dernier rapport sur le Soudan (S/2005/57) (sur le rapport, voir notre dépêche du 3 février 2005).

« Ces prévisions couvrent le déploiement progressif de 10 130 membres du personnel militaire, dont 5 070 soldats, une force de protection constituée de 4 150 hommes, 750 observateurs militaires et 160 officiers d'état-major », indique le Secrétaire général, qui précise qu'elles couvrent « aussi le déploiement échelonné de 755 policiers civils et de 1 018 membres du personnel recrutés sur le plan international, 2 623 membres du personnel recrutés dans le pays et 214 Volontaires des Nations Unies ».

« Si le Conseil de sécurité décidait de déployer l'opération de maintien de la paix au Soudan, je recommanderais à l'Assemblée générale que le coût en soit considéré comme une dépense de l'Organisation supportée par les États Membres en vertu du paragraphe 2 de l'Article 17 de la Charte des Nations Unies », et que les contributions des États Membres soient « portées au crédit d'un compte spécial établi à cet effet », précise par ailleurs le Secrétaire général.

Le 4 février dernier, le Représentant spécial du Secrétaire général, Jan Pronk, avait pressé le Conseil de sécurité d'agir avec célérité pour le lancement d'une opération forte de près de 10.000 hommes, qui sera chargée tant du maintien de la paix que de l'édification des institutions et de la reconstruction des infrastructures (voir notre dépêche du 4 février 2005. Pour un récapitulatif des pourparlers de paix au Soudan, voir notre dépêche du 3 février 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.