Commission Mixte Cameroun-Nigeria : réunion prévue du 7 au 9 février prochain

4 février 2005

La Commission Mixte Cameroun-Nigeria chargée de régler le différend frontalier entre les deux pays, et notamment la question de la souveraineté sur la péninsule de Bakassi et sur la région du lac Tchad, se réunira à Abuja du 7 au 9 février prochain pour examiner une vingtaine de cartes préliminaires de différentes parties de la frontière.

La Commission Mixte Cameroun-Nigeria chargée de la démarcation entre les deux pays organise, du 7 au 9 février à Abuja, dans la capitale du Nigeria, une réunion de son Équipe Technique Mixte sur la Démarcation composée d'experts des deux parties et d'experts des Nations Unies, indique un communiqué du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest (UNOWA) publié aujourd'hui à Dakar.

« Environ 20 cartes préliminaires de différentes parties de la frontière, produites par la section cartographique des Nations Unies », précise le communiqué.

Les participants discuteront également du Programme de Travail relatif aux activités de démarcation et procéderont à la planification de l'Évaluation de Terrain dont le démarrage est prévu pour mars 2005.

L'équipe Technique Mixte sur la Démarcation est en charge de l'Évaluation de Terrain de la frontière et de la supervision du travail technique de Démarcation exécuté par les contractants extérieurs.

Cette réunion intervient au lendemain de la visite du Secrétaire général des Nations Unies au Cameroun et au Nigeria du 29 au 1er janvier 2005, consécutive à ses efforts visant à faciliter la résolution de la dispute frontalière entre le Cameroun et le Nigeria, qui porte notamment sur la Péninsule de Bakassi, après que les deux pays ont accepté l'arrêt rendu en 2002 sur la question par la Cour internationale de justice.

Etablie en novembre 2002 par le Secrétaire général de l'ONU à la demande des Présidents du Cameroun et du Nigeria, la Commission Mixte est chargée de faciliter l'application de l'arrêt de la Cour Internationale de Justice (CIJ) du 10 octobre 2002 relative à la délimitation de la frontière terrestre et maritime entre les deux pays.

En 1994, le Cameroun avait demandé à la CIJ de régler le différend frontalier qui l'oppose au Nigeria, en particulier la question de la souveraineté sur la péninsule de Bakassi et sur les îles du lac Tchad, et de préciser le tracé de la frontière terrestre et maritime entre les deux pays.

Après huit ans de procédure, la Cour avait rendu son jugement, le 10 octobre 2002, décidant que la péninsule de Bakassi et la région contestée du lac Tchad relevait de la souveraineté du Cameroun.

Pour favoriser l'application de la décision par des voies pacifiques, les Présidents du Cameroun et du Nigeria avaient demandé au Secrétaire général de mettre en place une Commission mixte Cameroun-Nigeria pour examiner « les moyens de donner suite à la décision de la CIJ et de faire avancer le processus » établi en novembre 2002.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.