Bakassi : l'ONU salue le prochain transfert de souveraineté entre le Nigéria et le Cameroun

7 août 2008

Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon s'est félicité jeudi du prochain transfert de souveraineté, prévu le 14 août, entre le Nigéria et le Cameroun concernant la péninsule de Bakassi, après que le conflit frontalier a été réglé de manière pacifique par la plus haute juridiction des Nations Unies.

« Le Secrétaire général suit avec intérêt et plaisir les préparatifs du transfert d'autorité définitif, entre le Nigéria et le Cameroun, concernant la péninsule de Bakassi, prévu le 14 août conformément à l'arrêt que la Cour internationale de Justice (CIJ) a rendu en 2002 et à l'Accord de Greentree de 2006 », a déclaré la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

En sa qualité de Facilitateur de l'Accord, le Secrétaire général a l'intention de désigner un haut responsable de l'ONU pour conduire sa délégation à la cérémonie de transfert, a-t-elle dit.

Pour les Nations Unies, il s'agit là d'un « évènement important qui couronne le règlement pacifique d'un différend frontalier potentiellement dangereux, dans le respect du droit international et des relations de bon voisinage ». « C'est un exemple qui devrait servir de modèle pour le règlement négocié des différends frontaliers partout ailleurs », a affirmé la porte-parole.

Les deux pays se disputaient depuis plus de dix ans la péninsule stratégique de Bakassi, potentiellement riche en pétrole. Le différend frontalier a conduit à des affrontements armés entre les deux pays au début des années 1990.

En octobre 2002, la Cour internationale de justice (CIJ) à La Haye a attribué au Cameroun la souveraineté sur cette péninsule. Un accord négocié par le précédent Secrétaire général de l'ONU Kofi Annan en 2006 a permis de déterminer les modalités de mise en oeuvre de cette décision de justice.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.