PAM : réponse sans précédent du secteur privé à la crise du tsunami

25 janvier 2005

L'agence alimentaire de l'ONU souligne la contribution du secteur privé, notamment des 500 sociétés les plus riches et de ses fournisseurs dans la réponse au tsunami, estimant que les nouveaux investissements réalisés par le secteur des affaires dans l'assistance et le développement pourraient l'amener à repenser ses partenariats.

« Le chef du Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU a rendu hommage aujourd'hui au soutien « véritablement historique » du secteur privé aux opérations d'urgence de l'agence dans la crise du tsunami qui a frappé l'Asie du Sud le 26 décembre dernier, indique un communiqué de l'agence publié aujourd'hui (en anglais).

« Sans ces généreuses donations, le PAM n'aurait jamais été en mesure d'atteindre ses objectifs si rapidement », a déclaré James Morris, directeur de l'agence, précisant que les sociétés privées et le public avaient fourni 20% des 256 millions de dollars qui sont allées aux opérations de secours pour les survivants du tsunami.

Selon l'agence alimentaire de l'ONU, il s'agit là d'un record dans ses 40 ans d'existence, soulignant en particulier que plusieurs des fournisseurs du PAM, notamment la société TNT, avaient eux-mêmes proposé leurs services en apportant une centaine de camions, des hélicoptères, des services logistiques et des stocks alimentaires.

« Le monde des affaires a lancé des investissements et s'implique activement dans les efforts mondiaux d'assistance et de développement », a déclaré James Morris, soulignant que les agences d'assistance pourraient repenser le meilleur profit qu'elles pourraient tirer de leurs partenariats avec le secteur privé ».

Selon le communiqué du PAM, dans les 12 jours qui ont suivi la catastrophe du tsunami, les 500 sociétés figurant dans le classement du magazine Fortune se sont engagées à contribuer plus de 100 millions de dollars pour répondre à la crise.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.