UNICEF : quatre mesures pour sauver les enfants de la «génération Tsunami»

4 janvier 2005

L'agence de l'ONU pour l'enfance préconise quatre séries de priorités à remplir pour protéger les enfants, qui représentent au moins un tiers de la population touchée en Asie du Sud et qui, particulièrement vulnérables, pourraient tomber dans les mains des trafiquants d'enfants.

Deux jours avant la tenue à Jakarta de la conférence sur la coordination de l'aide humanitaire aux pays dévastés par les Tsunamis, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) propose de concentrer l'aide aux enfants autour de quatre priorités qui seront « essentielles au succès de l'opération de secours entreprise », indique un communiqué de l'agence rendu public aujourd'hui à Jakarta.

« Il y a quatre mesures de base qui doivent être prises pour donner à cette génération dévastée par les Tsunami les moyens de combattre », a déclaré aujourd'hui Carol Bellamy, directrice de l'UNICEF, à son arrivée en Indonésie.

L'UNICEF inscrit en premier lieu, au rang de ses priorités, la nécessité de « maintenir les enfants en vie, en se concentrant sur l'eau potable, l'hygiène sanitaire, la nutrition et les soins médicaux de base ».

Deuxièmement, « s'occuper des enfants qui ont perdu leurs familles, les retrouver, les identifier et les réunir avec leurs familles plus élargies et leurs communautés ».

Troisièmement, « protéger les enfants, devenus particulièrement vulnérables, contre l'exploitation ». Selon des informations recueillies par l'UNICEF, les trafiquants d'enfants dans les pays les plus touchés par la catastrophe y auraient trouvé une opportunité pour l'exploitation.

Quatrièmement, « sortir les enfants de leur traumatisme en les ramenant à l'école le plus vite possible et former les adultes à identifier les signes de traumatisme sévère ».

« Rien ne représentera davantage un espoir que la reconstruction et la réouverture des écoles », a déclaré Carol Bellamy.

Dans son communiqué, l'UNICEF exhorte la communauté internationale à faire de ces quatre mesures une priorité lors de la réunion sur la coordination de l'aide humanitaire qui aura lieu jeudi à Jakarta.

Carol Bellamy a par ailleurs fait savoir que l'appel de fonds de l'UNICEF pourrait s'élever à plus de 120 millions de dollars. Elle estime que le nombre d'enfants touchés par la catastrophe s'élève à 1,5 millions.

La directrice de l'UNICEF effectue en ce moment une tournée en Asie, dans les pays les plus touchés par la catastrophe. Après une visite de deux jours au Sri Lanka, elle se rendra mercredi 5 janvier dans la province d'Aceh en Indonésie (carte).

Pour sa part, le directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Lee Jong-Wook, est arrivé en Indonésie hier. Il se rendra à Aceh mercredi 5 janvier et retournera le jeudi 6 à Jakarta pour participer à la réunion de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN en anglais) à l'occasion de laquelle Kofi Annan lancera un Appel à contribution pour les victimes du tsunami (voir notre dépêche d'aujourd'hui).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.