R.D. du Congo : la MONUC détruit trois camps appartenant à des milices de l'Ituri

28 décembre 2004

Poursuivant ses opérations en Ituri, dans le Nord-Est de la République démocratique du Congo, contre les camps des milices responsables d'exactions contre la population, la Mission de l'ONU indique aujourd'hui avoir démantelé trois camps appartenant au FNI lendu.

La Mission d'observation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) a indiqué qu'elle avait hier détruit trois camp d'une milice armée dans la région de l'Ituri, dans le Nord-Est de la RDC (carte), a indiqué aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, dans son point-presse publié au Siège de l'ONU à New York.

« Les casques bleus ont complètement démantelé trois camps à Amee, Zavi et Nyamokaka », appartenant au FNI, le Front des nationalistes intégrationnistes, mouvement de l'ethnie Lendu créé à l'origine par l'Ouganda.

Aucune arrestation n'a cependant été menée dans cette opération qui a été bien accueillie par la population victime des exactions des milices, indique la MONUC, qui rappelle que c'est la troisième opération de ce genre menée en Ituri ce mois-ci.

La MONUC avait démantelé un camp à Ndrele, le 5 décembre dernier (voir notre dépêche du 5 décembre 2004) et à Mahagi le 9 décembre dernier (carte des villages de la RDC).

Par ailleurs, au micro de Radio Okapi , la radio de la MONUC le général Gabriel Amisi, commandant de la 8ème région militaire, a estimé que le brassage des soldats appartenant à d'ex-factions antagonistes était possible dans l'armée congolaise.

« J'ai déjà brassé des unités des ex-RCD, des Maï-Maï et du Gouvernement », a-t-il affirmé, précisant qu'il ne comprenait pas pourquoi « les gens s'agitent » et ne « croient pas que ça puisse se faire. Quand on est Congolais, on doit être soumis à la loi du Congo », a-t-il affirmé.

Rappelant en outre que la MONUC avait déployé 380 casques bleus dans sa zone tampon au Nord de la ville de Kanyabayonga, pour séparer les mutins de la 12ème brigade du Nord-Kivu et faciliter l'accès du personnel humanitaire, Radio Okapi a indiqué que le Gouvernement organisait une audience publique pour entendre les plaintes concernant les exactions des troupes dans la région du Lubéro : viols, meurtres et pillages (voir notre dépêche du 27 décembre 2004).

En Ituri, Radio Okapi indique par ailleurs que deux personnes ont été tuées et une grièvement blessée lors d'une attaque contre un véhicule de l'ONG « Pax Christi », au Nord-Est de Bunia (carte), alors qu'elles revenaient d'une mission de sensibilisation à la paix et à la réconciliation.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.