R.D. du Congo : la MONUC étend sa «zone tampon» pour protéger la population

27 décembre 2004

La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo a étendu sa zone de sécurité autour de la ville de Kanyabayonga aux localités de Mighobwe et Kirumba, dans l'Est du pays, afin de permettre à quelque 40.000 personnes de rentrer chez elles et d'échapper aux affrontements entre factions de l'armée de la RDC.

La Mission d'observation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) a déployé des forces importantes et établi une zone de sécurité entre les deux localités de Mighobwe et Kirumba, dans l'Est de la République démocratique du Congo, a déclaré hier le général Jan Isberg, Commandant adjoint de la Force de l'ONU dans une interview accordée hier à Radio Okapi.

La semaine dernière, la MONUC avait établi un « espace tampon » autour de la ville de Kanyabayonga (carte des villages de la RDC)- au Nord Kivu (carte), afin de protéger la population civile des combats entre factions de l'armée nationale (voir notre dépêche du 22 décembre 2004).

Selon le général Isberg, la présence des gardiens de la paix a permis à près de 40.000 personnes de commencer à rentrer chez eux.

« Les forces de la 8ème région militaire sont maintenant situées dans la partie Nord de Kirumba, c'est-à-dire au sud de la zone de sécurité », a-t-il indiqué, précisant que les « élements ex-APC [bras armé du RCD/ K ML (Rassemblement Congolais pour la Démocratie / Kisangani Mouvement de Libération – Mouvement proche du Gouvernement de la RDC] se trouvaient à Mighobwe, et qu'entre les deux villes se trouvait une zone dominée par la présence de la MONUC ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.