Kosovo : un tribunal de Pristina ouvre une antenne dans l'enclave Serbe de Gracanica

Kosovo : un tribunal de Pristina ouvre une antenne dans l'enclave Serbe de Gracanica

Un Bureau du tribunal d'instance de Pristina s'est ouvert dans la commune de Gracanica au Kosovo, ce qui constituera un grand pas en avant pour certains groupes ethniques de la région qui sont confrontés à de grandes difficultés d'accès à la justice.

Le directeur du département de la Justice de Pristina, Thomas Monaghan, et le président du tribunal d'instance de Pristina, Nuhi Uka, ont ouvert aujourd'hui une antenne du tribunal d'instance de Pristina dans la commune de Gracanica, indique un communiqué de la Mission d'administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK).

Cette antenne, qui emploiera deux juges du tribunal d'instance de Pristina, a été créé pour « répondre aux difficultés que rencontrent depuis 1999 les groupes ethniques vulnérables doivent pour avoir accès à la justice », a déclaré Thomas Monaghan au cours de la cérémonie inaugurale, notamment en raison des restrictions à leurs déplacements.

« La population de Gracanica et des communautés voisines auront un meilleur accès à la justice », a-t-il souligné, citant, dans les domaines qui relèvent de la compétence du tribunal, à savoir les délits punis par un emprisonnement de 5 ans ou moins, et les litiges relatifs au droit de propriété, au droit du travail, aux pensions alimentaires, aux affaires matrimoniales et à la paternité.

Les habitants de Gracanica pourront aussi s'adresser à ce Bureau pour régler les litiges en matière de succession, de contrats, de certification de documents et d'assistance judiciaire, indique le communiqué de la MINUK.

En mars dernier, de nombreux Serbes du Kosovo s'étaient réfugié dans l'enclave de Gracanica, près de Pristina, à la suite des affrontements interethniques qui avaient embrasé le Kosovo, conduisant à la destruction de maisons et de sites religieux (voir notre dépêche du 23 mars 2004).

Ces incidents avaient été suivis, en juin 2004, du meurtre d'un adolescent Serbe (voir notre dépêche du 7 juin 2004).