Programme d'armement iraquien : l'enquête de la CIA confirme les inspections de l'ONU

3 décembre 2004

La Commission de l'ONU chargée d'inspecter le programme d'armement iraquien a transmis aujourd'hui son rapport au Conseil de sécurité, intégrant pour la première fois les conclusions du Groupe d'investigation en Iraq de la CIA qui confirmaient largement les analyses faites par les inspecteurs des Nations Unies.

Le dernier rapport de la Commission de contrôle, de vérification et d'inspection des Nations Unies (COCOVINU) sur l'Iraq, remis au Conseil de sécurité aujourd'hui, intègre les conclusions du rapport du Groupe d'investigation en Iraq [Iraq Survey Group] de la CIA, a indiqué aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général, Fred Eckhard, lors de son point quotidien avec la presse, au Siège de l'ONU à New York.

Sur la question des programmes d'armes chimiques et biologiques et sur la question des missiles, le rapport de la COCOVINU déclare que les conclusions du rapport de Charles Duelfer, conseiller de la CIA et ancien inspecteur de l'ONU en Irak, confirment largement les analyses qui avaient été faites par les inspecteurs des Nations Unies, a expliqué le porte parole.

La COCOVINU indique toutefois qu'elle n'avait pas été informée de tentatives de l'Iraq pour se fournir en armement après 1998, ainsi que cela figure dans le rapport Duelfer.

Charles Duelfer et son équipe ont partagé leurs conclusions avec la COCOVINU lors d'une réunion qui a eu lieu à New York le 8 octobre dernier, a précisé Fred Eckhard.

Par ailleurs, dans son rapport au Conseil de sécurité, la COCOVINU note que les gouvernements de Jordanie et des Pays-Bas ont détruit, sous le contrôle de l'ONU, les lanceurs de missiles iraquiens qui avaient été retrouvés dans des décharges dans ces deux pays.

Les inspecteurs de l'ONU ont aussi relevé la détérioration de deux entrepôts d'armement en Iraq, a ajouté le porte-parole.

- Dossier Iraq du site de l'ONU

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.