Des gardes du corps fidjiens pour les hauts responsables de l'ONU en Iraq

Des gardes du corps fidjiens pour les hauts responsables de l'ONU en Iraq

media:entermedia_image:88a20fef-9c70-485c-8889-cfcdab5bb887
Le Gouvernement de Fidji a accepté de fournir le détachement nécessaire à la protection des hauts fonctionnaires de l'ONU en Iraq ainsi qu'une unité affectée à la protection des locaux de l'Organisation à Bagdad, a indiqué aujourd'hui la porte-parole de l'ONU à New York qui a précisé que cela permettrait d'étendre les activités de l'Organisation dans le pays « si les circonstances le permettaient. »

« Par ailleurs le Gouvernement d'Australie nous a confirmé qu'il fournirait aux Fidjiens l'essentiel de l'équipement », a précisé la porte-parole, Marie Okabe, qui s'exprimait aujourd'hui lors du point quotidien organisé pour la presse, par le Bureau du porte-parole du Secrétaire général.

« L'ONU est reconnaissante à l'égard de ces deux gouvernements dans la mesure où ces contributions sont essentielles au moment où l'ONU s'efforce de renforcer ces arrangements en matière de sécurité pour son personnel en Iraq », a poursuivi Marie Okabe qui a ajouté que « cela permettrait d'étendre les activités de l'Organisation dans le pays « si les circonstances le permettaient. »

Hier, à Londres, lors d'une rencontre avec la presse en compagnie du Premier Ministre, Tony Blair, le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, faisait observer que les efforts effectués pour réunir une brigade de protection des civils de l'ONU en Iraq s'étaient avérés décevants.

« Ce sont les mêmes gouvernements qui me demandent d'envoyer du personnel civil en Iraq qui n'enverront aucunes troupes pour les protéger », avait-t-il déclaré (voir notre dépêche du 19 octobre).