La grippe aviaire loin d'être éradiquée dans les pays asiatiques, selon la FAO

9 juillet 2004

De nouveaux foyers de virus d'influenza aviaire H5N1 en Chine, en Thaïlande et au Vietnam confirment que le virus reste endémique dans la région, a indiqué aujourd'hui l'agence de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture.

"Les nouveaux cas ne sont pas une surprise", a déclaré Joseph Domenech, chef du Service de la santé animale de la FAO. « Après les importantes flambées épidémiques survenues il y a quelques mois, les pays touchés ont réussi à garder la maladie sous contrôle. Les nouveaux foyers démontrent toutefois clairement que le virus continue de circuler dans certaines parties de la région et de nouveaux foyers pourraient apparaître dans le futur, posant une menace durable à la santé humaine", a-t-il ajouté.

Il souligne, dans un communiqué de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) publié aujourd'hui que lors de la mise au point de leurs stratégies de lutte, « les gouvernements doivent admettre que le virus continuera de circuler et que différents virus de grippe pourraient également être introduits. L'éradication du virus de grippe aviaire devrait être considérée, au mieux, comme un travail de long terme. »

« La présence de souches hautement pathogènes du virus chez les oiseaux sauvages rend la lutte contre la maladie particulièrement complexe et difficile », selon M. Domenech.

La FAO a averti, toutefois, que la surveillance et la réaction immédiate aux nouveaux foyers devaient être renforcées et appliquées dans tous les pays de la région.

Selon l'agence, les éléments-clés d'une stratégie de lutte réussie sont: une surveillance opérationnelle dans tous les systèmes de production, la biosécurité renforcée des entreprises commerciales et une réponse immédiate aux flambées épidémiques, comprenant l'abattage systématique dans les zones infectées, la désinfection, la restriction de mouvements d'animaux et de marchandises et des campagnes de sensibilisation du public.

Une vaccination ciblée et strictement suivie reste une option complémentaire. La reconstitution des stocks ne devrait reprendre qu'à partir du moment où des mesures préventives adéquates sont mises en place afin d'empêcher la réinfection.

Avec le soutien de la FAO, des réseaux régionaux et sous-régionaux sont mis en place afin de rapprocher les laboratoires nationaux et les équipes de surveillance pour améliorer la qualité du diagnostic et la collecte des données, indique le communiqué.

Actuellement, des indications épidémiologiques montrent que le virus est, au moins, encore présent au Cambodge, en Chine, en Indonésie, en Thaïlande et au Viet Nam. Il porte un potentiel de nouvelles épidémies car les systèmes de production avicoles de ces pays sont reconstitués avec des oiseaux vulnérables.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.