Conférence du désarmement : un plan d'action du G8 sur la non-prolifération

Conférence du désarmement : un plan d'action du G8 sur la non-prolifération

Usine nucléaire
Les Etats-Unis ont informé la Conférence du désarmement, jeudi à Genève, du Plan d'action sur la non-prolifération du G8, annoncé la veille par ses membres réunis à Sea Island, en Géorgie.

Les Etats-Unis ont informé la Conférence du désarmement, jeudi à Genève, du Plan d'action sur la non-prolifération du G8, annoncé la veille par ses membres réunis à Sea Island, en Géorgie.

La représentante des États-Unis, Jackie Sanders, a rappelé qu'il y a un an, à Cracovie, en Pologne, plus d'une soixantaine de pays avaient rejoint l'Initiative de sécurité contre la prolifération, qui vise à mettre un frein à la prolifération et faire en sorte que des armes de destruction massive ne tombent pas entre les mains de terroristes.

Selon Mme Sanders, le Plan d'action du G8 prévoit de nouvelles mesures telles que l'élargissement de l'Initiative de sécurité contre la prolifération et du Partenariat global, le renforcement de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), ainsi que la promotion de l'adhésion universelle au Protocole additionnel, en en faisant une condition pour la fourniture de technologie nucléaire.