Tchad : le HCR en manque de fonds

14 mai 2004

A quelques semaines de la saison des pluies dans l'Est du Tchad, où le nombre des réfugiés ayant fui la région soudanaise du Darfour est estimé aujourd'hui à 120 000 personnes, l'agence de l'ONU pour les réfugiés manque toujours d'un peu moins de la moitié des fonds nécessaires pour les éloigner de la frontière vers des secteurs plus sûrs.

Les 8 millions qui lui font défaut, sur les 21 millions dont le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) a besoin pour ses opérations dans la région orientale du Tchad, sont également destinés à la création de nouveaux camps et à l'acheminent de fournitures en quantités suffisantes pour répondre à leurs besoins, a indiqué aujourd'hui le HCR à Genève (communiqué en anglais).

« Les 13 millions reçus à cet effet cette année ont été totalement dépensés et nous sommes en train de puiser dans nos réserves pour financer le programme », a précisé son porte-parole Kris Janowski. Il a ajouté que « l'injection de fonds était vitale pour maintenir ces programmes en activité d'ici à l'arrivée des fortes pluies qui vont submerger les routes et barrer l'accès aux réfugiés. »

Kris Janowski a également indiqué que le HCR était en train de réviser à la hausse ses budgets en raison de l'arrivée incessante de nouveaux réfugiés. Il a précisé que la situation dans la région frontalière était très tendue et que les réfugiés y étaient exposés à la menace constante d'incursions en provenance de l'autre côté de la frontière.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.