L'ONU célèbre le 10e anniversaire la fin de l'apartheid en Afrique du Sud

27 avril 2004

L'ONU a commémoré ce matin au Siège des Nations Unies à New York le dixième anniversaire de la fin du régime d'apartheid en Afrique du Sud, une occasion qui, selon Secrétaire général des Nations Unies, donne leur sens à deux concepts, l'humanité et l'espoir.

Pour le Président sud-africain Thabo Mbeki qui entame son second mandat et a adressé un message lu, au cours de cette cérémonie de commémoration, par le Représentant permanent de l'Afrique du Sud, M. Dumisani Kumalo, le tournant historique pour le pays a eu lieu en 1962, lorsque l'Assemblée générale des Nations Unies a créé le Comité spécial contre l'apartheid. Les travaux du Comité spécial ont abouti notamment à la signature de la Convention pour la répression du crime d'apartheid, qui a été qualifié de crime contre l'humanité, a-t-il rappelé, ajoutant que c'était aussi en Afrique du Sud qu'un embargo sur les armes avait été imposé la première fois par le Conseil de sécurité.

Le Secrétaire général de l'ONU a fait observer que la transition de l'Afrique du Sud vers une société démocratique, multipartite et multiraciale, encore perçue par beaucoup comme une sorte de miracle, « a été rendue possible par la détermination du peuple sud-africain à travailler ensemble à se forger un avenir commun tandis que les instances de la société civile, le gouvernement et le secteur privé devaient gérer le lourd héritage du régime d'apartheid, le crime, la pauvreté, et le VIH/sida »

Même si elle est « encore confrontée à des défis importants », l'Afrique du Sud « a toutes les raisons d'être fière de ce qu'elle a réalisé à ce jour », a ajouté le Représentant permanent de l'Allemagne et Président du Conseil de sécurité pour le mois d'avril, M. Günter Pleuger qui l'a assuré du soutien de la communauté internationale.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.