A la veille du vote chypriote, l'ONU remet aux parties l'acte authentique de règlement

A la veille du vote chypriote, l'ONU remet aux parties l'acte authentique de règlement

Alvaro de Soto
Alors que les Chypriotes des deux côtés de la ligne de démarcation s'apprêtent à se prononcer sur le plan de réunification de l'île, l'ONU a remis aujourd'hui aux parties l'acte authentique de ce plan.

Le Conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU pour Chypre, Alvaro de Soto, a remis aujourd'hui aux parties chypriotes grecque et turque ainsi qu'aux parties garantes, la Grèce, la Turquie et le Royaume-Uni, le règlement intégral du problème chypriote, a indiqué aujourd'hui un porte-parole de l'ONU à New York.

Aux termes de six semaines de pourparlers intensifs commencés à New York le 10 février, poursuivis au Centre de conférence de Nicosie, zone protégée de l'ONU et conclus le 31 mars à Bürgenstock en Suisse, le plan du Secrétaire général révisé et amendé aux cours des négociations avait dû être finalisé par ses propres soins, une solution à laquelle les parties chypriotes avaient donné leur accord dès le début des négociations à New York.

Par ailleurs, le Conseil de sécurité adoptait le 16 avril une déclaration dans laquelle il se disait prêt à prendre les mesures prévues dans le plan et notamment à procéder à la création d'une nouvelle opération des Nations Unies « afin de concourir à la mise en oeuvre rapide et intégrale de ce plan par toutes les parties. »

Toutefois un « veto technique » de la Russie empêchait le vote d'une résolution adoptant par avance ces mesures, dont la création de la Mission des Nations Unies à Chypre pour la mise en œuvre du règlement, la MINUCMOR, qui ne seraient entrées en vigueur que dans l'hypothèse d'un résultat favorable issu des urnes demain.