Aller au contenu principal

Mme Fréchette défend une approche commune entre l'ONU, l'OEA et le CARICOM

Mme Fréchette défend une approche commune entre l'ONU, l'OEA et le CARICOM

La Vice-Secrétaire générale de l'ONU a ouvert ce matin les deux jours d'une réunion entre la Communauté des Caraïbes (CARICOM) en insistant sur le fait que cette fois-ci, il s'agissait de ne pas faire d'erreur en ce qui concerne l'action à mener à Haïti et à se tenir prêt à s'y engager sur le long terme.

Ouvrant, aujourd'hui, une réunion entre les représentants de la CARICOM et l'ONU, la Vice-Secrétaire général de l'ONU, Louise Fréchette, a souligné la nécessité de resserrer les liens entre les deux institutions dans des domaines tels que le commerce, la lutte contre le sida et les menaces à la sécurité générées par la violence politique, le blanchiment de l'argent et le trafic de drogues.

Elle a rappelé que l'ONU était en train de mettre sur pied une opération de maintien de la paix en Haïti, le plus récent des membres du CARICOM.

L'ONU est consciente qu'aucune organisation ne peut se rendre seule en Haïti, a indiqué Mme Fréchette. Dans la mesure où l'ONU, l'Organisation des Etats américains (OEA) et le CARICOM resteront dans le pays longtemps après que la phase de maintien de la paix soit achevée, il est important d'adopter une approche commune, a-t-elle fait remarquer, ajoutant qu'il était important cette fois-ci de ne pas se tromper et que cela signifiait, agir différemment et surtout, maintenir son attention et ses ressources mobilisées sur le long terme.