Prendre pour cible des civils n'est pas justifiable, affirme Kofi Annan à propos de la vague terroriste en Ouzbékistan

30 mars 2004

Le Secrétaire général a exprimé aujourd'hui sa consternation à l'égard de la série d'attaques terroristes à la bombe et autres actes violents perpétrés ces deux derniers jours en Ouzbékistan.

Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus forts ces actes criminels, a indiqué aujourd'hui son porte-parole, au cours du point de presse qui a lieu quotidiennement au siège de l'ONU à New York.

« Prendre pour cible des civils est un crime qu'aucune cause ne peut justifier », affirme Kofi Annan dans la même déclaration.

Selon certaines sources, plus de 20 personnes auraient perdu la vie et plus de 50 auraient été blessées, pour la plupart des civils, dans la capitale de l'Ouzbékistan, Tachkent, ainsi que dans la ville de Boukhara.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.