Des attaques contre des camps militaires à Kinshasa condamnés par la Mission de l'ONU

28 mars 2004

Après que des attaques aient été perpétrées tôt ce matin contre des camps militaires à Kinshasa, la MONUC, la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo, annonce que les patrouilles ghanéennes et tunisiennes de la Force Neutre ont été renforcées dans la ville.

La Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC) condamne les attaques lancées contre les camps de Tshatshi, la base logistique et le camp de Kokolo, le secteur naval sur le fleuve et le camp de la Force aérienne de Ndolo, ainsi que quelques quartiers de Kinshasa, a indiqué aujourd'hui le porte-parole de la Mission, Hamadoun Touré.

« La MONUC aussitôt alertée est restée en contact étroit avec les autorités politiques et militaires congolaises », indique le porte-parole qui ajoute que la Mission salue la mise en place de la commission d'enquête annoncée aujourd'hui par le Ministre de l' Information.

La MONUC souhaite une rapide normalisation afin de rassurer la population, poursuit Hamadoun Touré. « La Mission des Nations Unies, conformément à son mandat de soutien à la transition, continue de suivre de très près la situation et réaffirme la nécessité d'une bonne gestion du processus, dont l'objectif ultime est la tenue d'élections libres et démocratiques en 2005 », ajoute-t-il.

Selon les informations parues dans la presse, des assaillants ont attaqué à 3h locales (2h GMT) ces bases militaires de la capitale congolaise et les affrontements auraient fait un mort et deux blessés au sein des forces loyalistes congolaises.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.