Rencontre aujourd'hui du chef de l'AIEA avec le Président Bush

Rencontre aujourd'hui du chef de l'AIEA avec le Président Bush

Le directeur de l'agence de l'ONU pour l'énergie atomique, qui s'est entretenu hier avec le directeur de la CIA, l'agence de renseignements américaine, doit rencontrer aujourd'hui le Président des Etats-Unis dans le cadre d'une visite à Washington visant à renforcer le régime actuel de non prolifération.

Les discussions entre le directeur de la CIA, George Tenet, et le directeur général de l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA), Mohamed El Baradei, ont porté hier sur les actions à mener en coopération pour s'attaquer au marché noir du nucléaire et au trafic illégal des matières et équipements nucléaires.

Aujourd'hui M. El Baradai doit rencontrer le Président des Etats-Unis, George Bush, le Vice-Secrétaire d'Etat, Richard Armitage ainsi que d'autres responsables américains. Leurs entretiens porteront sur un ensemble de questions au nombre desquelles figure la vérification par l'AIEA des activités nucléaires de l'Iran.

Dans une interview accordée à la radio publique américaine, le directeur général de l'AIEA a déclaré qu'il « n'avait qu'une hâte, c'était d'en arriver à une coopération étroite avec l'Iran » mais que « la balle était clairement dans la cour de l'Iran pour les deux mois à venir. »

En ce qui concerne la Libye, il a en revanche fait valoir que le travail de l'Agence était de son point de vue un modèle dont il faudra s'inspirer.

« J'ai l'espoir que c'est perçu comme un exemple modèle de pays qui a décidé d'en finir avec les armes de destruction massive », a-t-il déclaré, ajoutant qu'il faudrait que quelque chose de semblable s'amorce au Moyen-Orient, qui devrait se débarrasser de ses armes de destruction massive et faire la paix, et qu'il en allait de même pour l'Afrique.