L'ONU enverra une mission d'évaluation des élections en Iraq, annonce Kofi Annan

27 janvier 2004
Kofi Annan et le Président Chirac lors de la conférence de presse

Le Secrétaire général de l'ONU a annoncé aujourd'hui à Paris que l'ONU enverrait une mission en Iraq pour y évaluer le mode d'organisation des élections dans la mesure où l'Autorité provisoire de la Coalition assurerait des conditions de sécurité adéquates.

Le Secrétaire général de l'ONU a annoncé aujourd'hui à Paris que l'ONU enverrait une mission en Iraq pour y évaluer le mode d'organisation des élections dans la mesure où l'Autorité provisoire de la Coalition assurerait des conditions de sécurité adéquates.

« Je suis parvenu à la conclusion que les Nations Unies peuvent jouer un rôle constructif et aider à sortir de l'impasse actuelle », a déclaré Kofi Annan, en annonçant qu'il enverrait la mission que réclamaient à la fois le Conseil de gouvernement iraquien et l'Autorité provisoire de la Coalition (APC), «j'aurai acquis la conviction que l'Autorité provisoire de la Coalition prendra des mesures adéquates pour assurer la sécurité», a déclaré Kofi Annan aujourd'hui.

« La mission recueillera les vues de nombreux secteurs de la société iraquienne dans la recherche de solutions de rechange qui pourraient être envisagées pour avancer vers le processus de formation d'un gouvernement provisoire.

Il a souligné que « la solution la plus viable pour aller de l'avant doit venir des Iraquiens eux-mêmes » et que le consensus de l'ensemble de l'électorat iraquien entre tous les groupes iraquiens intéressés fournirait la meilleure garantie pour un système de gouvernement transitoire qui serait légitime et crédible pour l'Iraq.»

La mission effectuera son rapport au Secrétaire général un fois de retour à New York.

Au cours d'un point de presse à Paris en compagnie du Président Jacques Chirac, le Secrétaire général a affirmé qu'il n'envoyait pas de Représentant spécial en Iraq, qu'il se contentait d'accéder à une demande qui lui avait été faite le 19 janvier dernier dans l'espoir que la présence de cette mission et ses efforts aideraient les Iraquiens à parvenir à un consensus sur la façon de faire avancer le processus.

En réponse à une question sur l'éventualité de l'envoi de casques bleus de l'ONU en Iraq, Kofi Annan a indiqué que tout ce qui était envisageable était l'envoi d'une force multinationale appuyée par le Conseil de sécurité.

Refusant de répondre à des questions concernant la composition de la mission et la date de son départ pour l'Iraq, Kofi Annan a simplement indiqué que plusieurs fonctionnaires de l'ONU étaient en train de discuter sur place en Iraq avec les membres de la coalition des arrangements pratiques, notamment en matière de sécurité, et que ce n'est que lorsque ce dispositif sera en place que « nous sommes prêts à envoyer la mission. »

Le Secrétaire général a précisé par ailleurs qu'il attendait d'ici, à la fin de l'année, un rapport de la France « qui puisse nous aider à adapter l'ONU » aux défis auxquels elle est confrontée.

Le Président Chirac a pour sa part souligné la « relation permanente » que la France entretenait avec le Secrétariat général « dont nous approuvons, vous le savez, la politique et dont nous considérons que le rôle dans le monde d'aujourd'hui, et plus encore dans le monde de demain, est un rôle essentiel. »

Il a indiqué avoir abordé avec le Secrétaire général un certain nombre de dossiers dont celui de l'Afghanistan mais aussi les crises en Afrique et celle du Proche-Orient sur laquelle il a exprimé la « conviction que seule une volonté politique déterminée du Quartet de faire appliquer la feuille de route permettrait de sortir de cette impasse. »

« Enfin, nous avons évoqué un voyage que nous allons faire le 30 janvier, le Secrétaire Général et moi, pour rencontrer le Président du Brésil, Monsieur Lula da Silva, et je crois d'ailleurs aussi celui du Chili, Monsieur Lagos, à Genève, pour examiner comment on pourrait relancer les actions à conduire pour lutter contre la faim », a ajouté le Président Chirac.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.