Le drapeau bleu ne suffit plus à protéger le personnel de l'ONU, souligne le syndicat du personnel de l'Organisation

9 janvier 2004

Le syndicat du personnel de l'ONU a déclaré porter le deuil « du trop grand nombre de membres du personnel de l'Organisation » qui ont perdu la vie au service des Nations Unies « au cours d'une sombre année » marquée par la terrible attaque survenue le 19 août à Bagdad.

« Cette attaque, la pire jamais lancée contre l'Organisation au cours de son histoire, (...) a coûté la vie au plus haut représentant des Nations Unies, Sergio Vieira de Mello, et à 21 autres membres du personnel » alors que « plus de 150 personnes ont été blessées, souvent très grièvement, au cours de cette attaque », rappelle un communiqué du Comité permanent de l'Association du personnel des Nations Unies sur la sécurité et l'indépendance de la Fonction publique internationale.

« Le 22 septembre, une deuxième attaque-suicide contre le bureau de l'ONU a tué un garde de sécurité iraquien et en a blessé 19. Ces deux événements sont les agressions les plus visibles contre l'ONU, dans un environnement mondial où ses personnels sont délibérément visés et où son drapeau bleu n'a pu leur offrir de protection », poursuit le communiqué.

Au cours de la période que couvre le dernier rapport du Secrétaire général sur la sécurité du personnel humanitaire, du 1er juillet 2002 au 30 juin 2003, plus de 258 incidents et attaques contre le personnel de l'ONU et celui des organisations humanitaires, ainsi que 168 cas de harcèlement, ont été dénombrés.

Selon le Bureau du Coordonnateur de la sécurité des Nations Unies, 23 personnels civils de l'ONU sont morts des suites d'actes malveillants en 2003; 241 personnels ont perdu la vie depuis 1992, souligne le communiqué qui ajoute que le Comité lance de nouveau un appel à « tous les Gouvernements et toutes les factions pour qu'ils assurent au maximum la protection du personnel des Nations Unies qui se rend dans les pays pour accomplir des tâches humanitaires et désintéressées. »

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.