L'adoption de sa nouvelle Constitution, un pas en avant pour l'Afghanistan, selon le Conseil de sécurité

6 janvier 2004

Les membres du Conseil ont salué, aujourd'hui l'événement que constitue l'adoption d'une nouvelle constitution par la Loya Jirga, la grande assemblée traditionnelle afghane, comme « un pas en avant très appréciable vers un Afghanistan vivant dans la paix, la prospérité et la démocratie, où soient respectés les droits de tous les citoyens, hommes et femmes. »

C'est le Chili en la personne de son ambassadeur, Heraldo Munoz, qui assume la présidence tournante du Conseil de sécurité de l'ONU pendant le mois de janvier, qui a effectué aujourd'hui cette déclaration à la presse sur l'Afghanistan.

« Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités de la nouvelle Constitution adoptée le 4 janvier par la Loya Jirga constitutionnelle », a indiqué M. Munoz ajoutant qu'on « dispose ainsi d'une assise pour la poursuite du Processus de paix de Bonn, qui se déroule sous les auspices de l'Organisation des Nations Unies et qui aboutira, avant la fin de l'année, à la tenue d'élections nationales. »

Les membres du Conseil, déplorant à cet égard les actes de violence commis récemment en Afghanistan, ont souligné la nécessité d'établir dans le pays un climat de sécurité.

Ils ont rendu hommage aux délégués participant à la Loya Jirga constitutionnelle, « pour le mal qu'ils se sont donné pour faire aboutir ce processus long et complexe, ainsi qu'au peuple afghan, qui reste décidé à faire retrouver à son pays la place qui lui revient dans la communauté des nations. »

Les membres du Conseil ont également salué le rôle qu'a joué dans ce processus le Représentant spécial du Secrétaire général, Lakhdar Brahimi, et ils l'ont félicité des succès remportés au cours de son mandat de Représentant spécial.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.