R.D. du Congo : la population d'Isiro en situation critique, selon la coordination humanitaire de l'ONU

23 décembre 2003

Isiro, une ville du Nord-Est de la République démocratique du Congo (RDC), porte encore les traces d'une des « plus féroces rébellions » qu'ait connue le pays et ses habitants survivent dans des conditions extrêmement précaires, indique la coordination des affaires humanitaires de l'ONU.

Selon les informations rassemblées dans le rapport d'une mission humanitaire qui s'est rendue à Isiro le mois dernier, dans le Nord-Est de la RDC, la population se plaint du harcèlement permanent de l'armée et la police, de la persistance du recrutement militaire notamment parmi les enfants et du prélèvement d'impôts illégaux par l'administration composée de membres de l'ancien mouvement rebelle du Rassemblement pour la démocratie-National (RCD-N) qui fait maintenant partie du gouvernement national de transition.

La ville manque d'eau potable, l'alimentation de ses habitants est carencée en protéines et 100 000 d'entre eux sont au chômage en raison du déclin du secteur agricole. Les experts du ministère de la Santé et d'organisations telles que l'OMS et Médecins sans frontières confirment par ailleurs la présence de cas de méningite dans les trois zones sanitaires d'Isoro, Faradje et Watsa, indique encore le rapport.

La mission recommande que le programme de désarmement-réinsertion du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) porte particulièrement attention à la collecte de données statistiques sur les anciens combattants du RCD-N et que l'UNICEF, l'agence de l'ONU pour l'enfance, en collaboration avec le Comité international de secours, se préoccupe des enfants-soldats dans le cadre du programme financé par la Banque mondiale.

Le rapport formule également des recommandations sur l'amélioration du réseau routier, le manque d'eau potable et sur l'intervention de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) dans le domaine de la sécurité alimentaire.

La mission, qui s'est rendue à Isiro du 26 au 28 novembre, comprenait la Représentante spéciale adjointe de l'ONU pour la RDC, Lena Sundh, l'ambassadeur d'Allemagne, Loretta Loschelder et des représentants de la FAO et du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.