Les engagements pris par le Myanmar jugés encourageants par le Secrétaire général

19 décembre 2003

Les engagements récents des autorités du Myanmar à l'égard du processus de transition démocratique dans le pays ont été jugés encourageants par le Secrétaire général de l'ONU qui insiste pour que son envoyé spécial soit autorisé à se rendre à nouveau dans le pays pour aider à la mise en oeuvre de ce processus.

Dans une déclaration communiquée aujourd'hui par son porte-parole, le Secrétaire général se dit encouragé par l'engagement exprimé par le Ministre des affaires étrangères du Myanmar, Win Aung, qui a indiqué que les autorités de son pays étaient disposées à mettre en oeuuvre leur feuille de route en incluant l'ensemble des parties concernées.

Il a également accueilli avec satisfaction l'intention du Gouvernement de convoquer, une nouvelle fois, la Convention nationale et d'élaborer une nouvelle Constitution en 2004.

Dans cette déclaration, Kofi Annan insiste sur « la nécessité pour son Envoyé spécial d'être autorisé à se rendre au Myanmar aussitôt que possible pour aider à faciliter la participation au processus de la feuille de route du Myanmar de toutes les parties concernées, y compris les représentants de la Ligue nationale pour la démocratie et des groupes ethniques nationaux du Myanmar. »

Il s'y félicite également de l'appui marqué apporté aux efforts de son Envoyé spécial, Ismaël Razali, lors de la réunion accueillie par la Thaïlande, le 15 décembre dernier, pour aider à faciliter la transition démocratique au Myanmar.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.