R.D. du Congo : le chef des forces de l'ONU quitte la mission confiant dans l'avenir du pays

18 décembre 2003

Le général Mountaga Diallo, commandant des Forces de la MONUC, la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC), achève ses quatre ans de mandat en disant sa conviction « que le gouvernement congolais disposera d'une armée unifiée et d'institutions démocratiques. »

Arrivé à la MONUC en avril 2000, le Général Diallo a pris la direction de forces composées en tout et pour tout d'une centaine d'observateurs militaires. Au moment où il s'apprête à quitter la RDC, le général s'est dit satisfait du chemin parcouru et surtout de l'effectif des troupes qui a atteint le plafond autorisé de 10 800 militaires.

« Le processus de paix en République Démocratique du Congo et le déploiement de la MONUC progressent de manière encourageante », a-t-il déclaré hier au cours d'une conférence de presse de la MONUC à Kinshasa. Aux yeux du général, les principales difficultés rencontrées au niveau du commandement militaire auront été d'obtenir le déploiement de troupes en temps voulu et le conflit en Ituri.

Le commandant Diallo dont le mandat s'achève le 31 décembre, sera remplacé à la tête des forces de la MONUC par le général de division nigérian Samaila Iliya.

Le porte-parole de la MONUC a par ailleurs annoncé la participation à Paris du Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la RDC, William Swing, à la réunion du groupe consultatif des bailleurs de fonds pour la RDC. Il a en outre fait le point sur le rapatriement des groupes armés étrangers cantonnés à la base militaire de Kitona depuis novembre dernier.

La MONUC, a-t-il annoncé, a procédé au rapatriement de 392 ex-combattants ougandais et de leurs dépendants. Elle a achevé les opérations d'identification de 129 Rwandais dont 72 ex-combattants. Tous rentreront dans leur pays au cours de prochains jours. Le 15 décembre dernier, la Mission a également assuré, à partir de Goma, le retour dans leur pays de 29 ex-combattants rwandais et de leurs dépendants.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.