L'agence de l'ONU pour les droits de l'homme apporte son expertise aux Iraquiens

5 décembre 2003

Le Haut Commissariat aux droits de l'homme de l'ONU a proposé son aide aux Iraquiens dans le domaine des droits de l'homme et a entrepris de s'informer sur les aspects juridiques d'un éventuel recours excessif à la force par les troupes de la coalition.

Les entretiens qui se sont déroulés à Genève entre le Haut Commissaire aux droits de l'homme par intérim, Bertrand Ramcharan, et le Ministre iraquien des Droits de l'homme, Abdel Baset Turki, le 3 décembre dernier, ont porté sur la protection des droits de l'homme en Iraq et les actions contre les violations qui se sont produites dans le passé, indique un communiqué publié aujourd'hui par le Haut Commissariat.

Le ministre iraquien a exposé à M. Ramcharan quels étaient les problèmes actuels affectant les droits de l'homme dans son pays ainsi que les activités en cours en vue de l'élaboration d'une déclaration des droits de l'homme. Il l'a également informé des dispositions constitutionnelles et des projets de législations ayant trait aux droits de l'homme qui sont actuellement à l'étude.

Le Haut Commissaire par intérim a entrepris de consulter le Bureau des affaires juridiques de l'ONU sur les questions relatives à la proportionnalité du recours à la force par les forces de la coalition et sur les compensations pour les excès commis par ces forces.

M. Turki a également demandé le soutien du Haut Commissariat dans des domaines tels que la formation d'éducateurs et la création d'un centre de ressources en matière de droits de l'homme.

M. Ramcharan a indiqué que l'agence allait rapidement organiser à Amman en Jordanie une session de formation destinée aux fonctionnaires du ministère iraquien des droits de l'homme.

M. Ramcharam et M. Turki ont convenu de poursuivre et d'intensifier le dialogue.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.