Baisse globale des demandes d'asile en 2003 malgré un important afflux de demandeurs russes compensé par l'effondrement des demandes iraquiennes

2 décembre 2003

Même s'il s'est produit une légère remontée des demandes d'asile entre juillet et septembre, elles n'en ont pas moins baissées de 20% pendant les neuf premiers mois de l'année, selon les statistiques trimestrielles que vient de publier l'agence de l'ONU pour les réfugiés. Le nombre des citoyens russes, dont beaucoup serait des Tchétchènes, n'a cependant cessé de grimper pendant cette période tandis que l'on assistait à un mouvement inverse de la part des Iraquiens.

Le nombre des demandeurs d'asile a baissé de 20% pendant les neuf premiers mois de 2003 et de 24% par rapport à la même période en 2001, indique le rapport du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) qui couvre 29 pays industrialisés à l'exception de l'Italie. Il s'est produit toutefois une légère augmentation des demandes pendant le troisième trimestre pendant lequel elles ont progressé de 9% par rapport au trimestre précédent.

Fait marquant de l'étude du HCR, les demandes d'asile émanant de citoyens russes n'ont cessé de grimper depuis le début de 2003, passant de 5 000 au cours du premier trimestre à 7 000 au second et à près de 11 000 au troisième. Cela en fait le groupe le plus important de demandeurs d'asile dans les pays industrialisés, une position auparavant tenue par les Iraquiens.

« Nous ne pouvons pas savoir exactement quel est le nombre de Tchétchènes parmi les demandeurs d'asile russes mais les informations en provenance des pays d'accueil indiquent qu'en grande majorité, ce sont des Tchétchènes », indiquait aujourd'hui le porte-parole du HCR à Genève.

Plus de la moitié des demandeurs d'asile russes arrivent dans trois pays, l'Autriche, la République tchèque et la Pologne. La Belgique, l'Allemagne, la Norvège et la Slovaquie en reçoivent également des nombres significatifs.

Parallèlement, les demandes d'asile iraquiennes sont tombées de 11 000 au cours du premier trimestre 2003 à 4 100 pendant le troisième trimestre.

Le Royaume-Uni qui, avec 47 900 demandes déposées pendant les premiers neuf mois de l'année, arrive en tête des pays développés, a toutefois enregistré une baisse de 39 % par rapport à la même période l'année dernière. Quant aux Etats-Unis, second pays pour le nombre des demandeurs d'asile avec 43 600 dossiers, la baisse a été de 32%.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.